Shahista Reefat

Sous la direction de Julien Loiseau, Shahista Reefat est doctorante du projet HornEast. Sa thèse s’intitule :  L’esclavage des Éthiopiens au Moyen Âge d’après les sources arabes

Résumé  : Le commerce et l’emploi d’esclaves éthiopiens – femmes, hommes, eunuques – sont déjà attestés au Proche-Orient dans l’Antiquité tardive. Le développement de la traite à longue distance au Moyen Âge, dans le cadre du monde islamique, leur donne une ampleur sans précédent. L’origine éthiopienne des esclaves était en effet prisée pour certains usages et certaines fonctions sociales, parfois au plus près du souverain. Des affranchis d’origine éthiopienne ont ainsi pu accéder à de hautes positions dans le monde islamique médiéval. Mais l’emploi domestique d’esclaves éthiopiens était aussi très fréquent à un niveau plus ordinaire. La thèse aura pour objectif de documenter l’histoire des esclaves et affranchis éthiopiens dans ses différentes dimensions : juridique, économique, sociale, culturelle, politique et diplomatique.

Horn & Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search