Nos partenaires

Protisvalor est la filiale de valorisation de la recherche
d’Aix-Marseille Université (AMU).

Créée en 2002 pour apporter aux laboratoires et aux chercheurs d’AMU l’assistance nécessaire à la valorisation de leurs compétences et des résultats de leur recherche, Protisvalor opère dans les domaines juridique, administratif, financier et de la propriété intellectuelle. Leur mission principale est d’assurer l’instruction et la gestion des contrats financés. Cela implique de conseiller, guider et accompagner les chercheurs pendant l’intégralité du cycle de vie de leurs projets de recherche.

Protisvalor agit ainsi à plusieurs niveaux : veille et détection, ingénierie financière, ingénierie et montage de projets, négociation et rédaction de contrats en propriété intellectuelle, gestion comptable, gestion administrative et financière, et gestion des ressources humaines.

Fondé en 1986, l’Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans (IREMAM) est l’héritier de plusieurs centres plus anciens qui, dès 1958, ancrent à Aix-en-Provence un pôle pluridisciplinaire de recherche sur la rive sud de la Méditerranée. Sa création entérine l’élargissement à l’ensemble du monde musulman méditerranéen de travaux initialement centrés sur l’Afrique du Nord et la place croissante prise par les disciplines des sciences sociales dans la connaissance des sociétés contemporaines. Son ancienneté et la richesse de ses fonds documentaires en ont fait un des plus gros centres de recherche français sur cette partie du monde.

C’est aujourd’hui une « unité mixte de recherche » qui associe le CNRS et l’Université d’Aix-Marseille.

Elle est installée au sein de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (1997), sur le campus du Jas de Bouffan. L’Institut a une mission complexe, de recherche, de documentation, de formation à la recherche, d’accueil, de publication et de dissémination du savoir. Il bénéficie du concours d’une quarantaine de permanents – chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens – et du relais d’un large réseau de membres associés.

Le Centre français des études éthiopiennes (CFEE) est un Institut français de recherche à l’étranger (IFRE) du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS / INSHS). Installé à Addis-Abeba, il est l’héritier de près d’un siècle de coopération scientifique franco-éthiopienne.

L’Institut français d’archéologie orientale du Caire est une grande école française à l’étranger. C’est une institution de recherche dépendant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Sa mission est d’étudier les civilisations qui se sont succédé en Égypte depuis la Préhistoire jusqu’à l’époque moderne. Les disciplines concernées sont l’archéologie, l’histoire et les études linguistiques. Les chantiers de l’IFAO concernent toutes les périodes (Préhistoire, Égypte pharaonique, Antiquité, période islamique) et des sites sont fouillés sur tout le territoire égyptien (vallée du Nil, Delta, Oasis, déserts oriental et occidental, Sinaï, mer Rouge). Les axes de recherche peuvent concerner une époque précise ou la longue durée, une région d’Égypte, tout le pays, l’ensemble du Proche-Orient ou bien encore peuvent être comparatistes entre l’Orient et l’Occident ; ils sont souvent pluri-disciplinaires.

Le Centre de recherche français à Jérusalem est un établissement de recherche sous tutelle du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères – MEAE, et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Il a le statut d’« Unité mixte des Instituts français de recherche à l’étranger » (UMIFRE n° 7 CNRS – MEAE). C’est aussi une Unité de service et de recherche du CNRS (USR 3132).

Le Centre français d’archéologie et de sciences sociales (CEFAS) est un centre de recherche à vocation régionale, qui a pour objectif de soutenir les recherches menées sur l’ensemble de la péninsule Arabique. Il fait partie du réseau des Instituts français de recherche à l’étranger (ministère de l’Europe et des Affaires étrangères & CNRS), qui est constitué de 27 établissements présents dans plus de 30 pays.

Il dispose de deux antennes, l’une à Sanaa (Yémen), l’autre à Koweït City.

Horn & Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages