Martina Ambu

Doctorante à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne en Histoire (2017-2020), mes recherches ont pour objet les relations entre les institutions monastiques éthiopienne et égyptienne du XIIIe au XVIe siècle. Mon étude porte sur la circulation des textes, des images et des moines entre ces deux pays à longue tradition chrétienne. A partir des corpus hagiographiques concernant les Pères du monachisme du IVe-Ve siècle, notamment Antoine le Grand et Macaire l’Égyptien, textes parvenus en Éthiopie à partir du XIIIe siècle, je m’intéresse à la circulation des moines éthiopiens dans les deux centres monastiques fondés par ces deux saints égyptiens, le monastère de Saint-Antoine près de la Mer Rouge et le complexe de Scété, connu aujourd’hui sous le nome de Wadi al-Natrun. La présence éthiopienne active dans ces centres ayant stimulé des échanges entre les deux communautés, je travaille sur la production et la copie de manuscrits éthiopiens en Égypte à la susdite période, et sur la fabrique d’images de tradition éthiopienne célébrant les Pères du Désert. Dans la dynamique des échanges culturels, ma recherche tentera d’examiner plus en profondeur le lien existant entre ces deux monastères qui connurent une forte présence éthiopienne et le choix du métropolite copte affecté en Éthiopie selon la tradition inaugurée au IVe siècle par saint Frumence et Athanase d’Alexandrie.

Horn & Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search