GIUSEPPE CECERE

Docteur de recherche en études historiques et philologiques sur le Proche-Orient (Université de Florence, 2007), il a été chercheur associé  de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) du Caire, (section d’études arabes), de 2009 à 2014. En même temps, il a enseigné la langue  arabe et l’histoire des pays arabes dans plusieurs universités italiennes (Pise, Rome La Sapienza, Ravenna, Florence),  et il a été professeur invité à l’Université hébraïque de Jérusalem Israël en 2013-2014.

Spécialiste de l’histoire du soufisme (mystique musulmane), il s’intéresse principalement à  « l’insertion sociale » des soufis dans le contexte multiculturel et multi-religieux de l’Egypte médiévale, mais travaille aussi sur le soufisme dans l’Egypte moderne et contemporaine.

Domaines et axes de recherche de Giuseppe Cecere

Soufisme dans l’Égypte médiévale:

  • formation et développement de la confrérie soufie de la Shādhilliyya (s. xiiie– xive et suivants);
  • production littéraire, doctrines religieuses et “insertion sociale” du cheikh shādhilī égyptien Ibn ʿAṭā’ Allāh al-Iskandarī (m. 1309) et des autres principaux maîtres de la Shādhiliyya;
  • doctrines et pratiques soufies concernant le jihāddans l’Égypte ayyoubide (s. xiie-xiiie) et mamelouke (secc. xiiie-xvie);
  • doctrines et pratiques soufies concernant les relations interreligieuses, en particulier entre islam et judaïsme, dans l’Égypte ayyoubide (s. xiie-xiiie) et mamelouke (secc. xiiie-xvie);
  • doctrines et pratiques soufies concernant les différences ethniques, raciales et “phénotypiques” dans l’Égypte médiévale, avec une attention particulière à la présence de cheikhs “africains” dans les cercles soufis égyptiens de l’époque;
  • présence du “soufisme philosophique » dans l’Égypte médiévale;
  • mise en valeur de la méthodologie de l’analyse des réseaux (networking analysis) pour l’étude de la présence des soufis dans la société égyptienne au Moyen-Âge.

Soufisme moderne et contemporain:

1) relations entre soufis, autorités religieuses et pouvoirs politiques en Égypte de l’éxpédition   de Bonaparte (1798) jusqu’à nos à jours;

2) idées et pratiques soufies en rapport aux “printemps arabes”, avec une attention particulière à l’Égypte dans la période 2011-2013;

3) aspects sociologiques ed antropologiques de la présence des soufis dans l’Égypte contemporaine.

Littérature et politique dans l’Égypte moderne et contemporaine:

Rapports entre politique, litérature et religions dans le monde arabe contemporain,  avec une attention particulière aux thématiques du constitutionnalisme, des droits humains, des la liberté des femmes, des relations interreligieuses.

Principales publications Récentes:

Livres

  • CECERE, Le soufisme en Égypte aujourd’hui, IFAO, Le Caire (à paraître).
  • CECEREM. LOUBET, S. PAGANI (dir.), Les mystiques juives, chrétiennes et musulmanes dans l’Égypte médiévale. Interculturalités et contextes historiques. Préface de Sylvie Denoix. IFAO, Le Caire, 2013.
  • CECERE, La Costituzione Egiziana del 1923 [traduzione italiana e saggio critico], Liberilibri, Macerata, 2012.
  • F. AMBROSIO – G. CECERE (dir.), La preghiera come tecnica. Una prospettiva orientale, Divus Thomas, 54/3 (2009).

Articles  

  • Cecere, “From Ethiopian Slave to Alexandrian Sufi Master: Shaykh Yāqūt al-Ḥabashī in Mamluk and Ottoman Sources”, North Eastern African Review , numéro spécial dirigé par Julien Loiseau, à paraître).
  • CECERE, « Les réseaux soufis d’Alexandrie au début de l’époque mamlouke: Yāqūt al-Ḥabašī comme cas d’étude », in G. CECERE, S. DENOIX, A. MONTEL, E. REBILLARD, Rapports de domination, solidarités de groupe et sociétés musulmanes médiévales à l’épreuve des networking studies, Actes du Congrès du CTHS de Reims, 29 avril- 2 mai 2015 (à paraître).
  • CECERE, « Équilibres de violence et soufisme ‘militant’ dans l’Égypte ayyoubide : le cas du cheikh Hasan al-Tawîl », in A.  ZOUACHE (éd.), Violences et cruautés en Égypte, depuis la Préhistoire au Moyen Âge. La violence, un outil rhétorique? IFAO, Le Caire (à paraître).
  • CECERE, “Tarfīq versus Tazyīq. On a Rare Sufi Tem in Ibn Baṭṭūṭa and Jewish-Muslim Interactions in Medieval Egypt”, Quaderni di Linguistica e Studi Orientali / Working Papers in Linguistics and Oriental Studies (QULSO), 2/2016, p. 263-288.
  • CECERE, «Between Trade and Religion : Three Florentine Merchants in Mamluk Cairo», in Georg Christ, Franz-Julius Morche, Roberto Zaugg, Wolfgang Kaiser,  Stefan Burkhardt, Alexander D. Beihammer (eds.), Union in Separation. Diasporic Groups and Identities in the Eastern Mediterranean (1100-1800), Viella, Roma, 2015, p. 229-250.
  • CECERE, « Des soufis sur les épaules des philosophes ? Le « nid » d’Ibn Sab’în à Alexandrie (XIIIe-XIVe siècles) »in G. DORIVAL, Ch. MELA, F. MÖRI, Alexandrie La Divine, Fondation Martin Bodmer, Éditions La Baconnière, Genève, 2014, p. 854-859.
  • CECERE, « Santé et Sainteté. Dimensions physiologiques de la vie morale et spirituelle dans Ibn ʿAṭā’ Allāh al-Iskandarī (m. 709/1309)», Annales Islamologiques 48.1 (2014), dossier Le corps dans l’espace islamique médiéval (vii– xvisiècle), dir. Pauline Koetschet et Abbès Zouache, p. 210-236.
  • CECERE«Le charme discret de la Shadhiliyya. Ou l’insertion sociale d’Ibn ‘Atâ’ Allâh al-Iskandarî»in G. CECEREM. LOUBET, S. PAGANI (éd.), Les mystiques juives, chrétiennes et musulmanes dans l’Égypte médiévale. Interculturalités et contextes historiques. IFAO, Le Caire, 2013, p. 63-93.
  • CECERE, «Se faire nourrir par les mécréants? Soufisme et contact interreligieux dans les Latâ’if al-minan d’Ibn ʿAtâ’ Allâh al-Iskandarî», in G. CECEREM. LOUBET, S. PAGANI (éd.), Les mystiques juives, chrétiennes et musulmanes dans l’Égypte médiévale. Interculturalités et contextes historiques. IFAO, Le Caire, 2013, p. 189-207.
  • CECERE, «Maestro nelle due scienze: Ibn ‘Atâ’ Allâh al-Iskandarî (m. 1309) e le forme della preghiera» in A.F AMBROSIO – G. CECERE (ed.), La preghiera come tecnica, Una prospettiva orientale, Divus Thomas, 54/3 (2009), pp. 94-117.

Horn & Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search