Tous les articles par Simon Dorso

Communication de Damien Labadie : “Traduire de l’arabe en copte : le cas singulier de la Vie de Barsawma le Nu”

Lors d’une communication dans le cadre du 13e Symposium Syriacum et du 11e congrès d’études arabes chrétiennes (4-9 juillet 2022, Paris, INALCO), Damien Labadie a présenté un cas unique de traduction de l’arabe vers le copte. Il s’agit d’un fragment de la Vie de Barsawma le Nu (1250-1317), un des saints chrétiens les plus célèbres de l’époque mamelouke. Cette traduction en copte sahidique, à une époque aussi tardive que le 14e siècle, sur la base d’un texte arabe, témoignerait du prodigieux renouveau intellectuel, spirituel et littéraire dont le monastère de Dayr Sha’ran, où vécut Barsawma, fut le foyer à cette époque. En un temps où le copte sahidique n’était plus guère compris, le traducteur chercherait moins à édifier son auditoire qu’à défendre, en un temps de vexations pour les chrétiens, la langue et l’identité coptes, que son héros, Barsawma, incarne à la perfection. La transposition de la Vie arabe en copte opère, en outre, la transfiguration de son héros, qui peut ainsi se ranger parmi les glorieux martyrs égyptiens des premiers siècles de notre ère.Le texte et le diaporama de cette communication sont disponibles en téléchargement ici et .

Martina AMBU au congrès d’études arabes chrétiennes et au International Congress of Coptic Studies

Le vendredi 8 Juillet 2022, à l’Inalco (Paris) , dans le cadre du 13e Symposium Syriacum / 11e Congrès d’études arabes chrétiennes, Alice Croq et Martina Ambu organisent l’atelier “L’arabe, une lingua franca ? Interactions parmi les communautés chrétiennes orientales en Egypte, XIIe-XVIe s.”

Martina Ambu présentera une communication intitulée “Translations from Christian Egypt to Ethiopia (14th – 16th c.): new clues on confession and penance”.

Programme: https://symsyr-ar2020.sciencesconf.org/program

Le jeudi 14 juillet 2022 à Bruxelles, dans le cadre du 12th International Congress of Coptic Studies, Martina communiquera également sur “The Ethiopic version of the “Letter on the Glory of the Saints” by saint Macarius the Great: a preliminary study”.

Programme: https://lla.ulb.be/IACS_Congress_ENGL.html

PARUTION: Actes de la RED SEA Conference 9 – Le cimetière de TSOMAR (TIgray, EThiopia et son épigraphie

Les actes de la RED SEA CONFERENCE IX (Lyon, 2019) sont désormais disponibles en version papier et numériques (Open Access) à partir du lien suivant:

C. Durand, J. Marchand, B. Redon, P. Schneider (dir.), Networked spaces : The spatiality of networks in the Red Sea and Western Indian Ocean, MOM éditions, Lyon, 2022.

Le dernier chapitre de l’ouvrage collectif présente les premiers résultats de l’étude du cimetière de Tsomar, découvert par l’équipe d’HornEast en 2019 et qui a livré plusieurs inscriptions funéraires arabes du XIIIe siècle.

Il s’agit de la première publication consacrée à l’un des cimetières du second corpus tigréens, dans la région d’Adi Gudem.

Le chapitre est accessible en OpenAccess à partir du lien suivant:

J. Loiseau, S. Dorso, H. Berhe, D. Ayenachew, A. Chekroun, B. Hirsch, « To whom do the dead belong? : Preliminary observations on the cemetery of Tsomar, eastern Tigray (Inscriptiones Arabicae Aethiopiae 2) », dans C. Durand, J. Marchand, B. Redon, P. Schneider (dir.), Networked spaces : The spatiality of networks in the Red Sea and Western Indian Ocean, MOM editions, Lyon, 2022 , p. 647‑672.

Amélie Chekroun et Simon Dorso à la RED SEA Conference X (6-8 juillet 22)

Amélie Chekroun et Simon Dorso représenterons l’équipe d’HornEast à la Red Sea Conférence avec deux communications intitulées :

“Tell Kwiha Cherqos (Tigray, Ethiopia): from an Aksumite site to a modern village. Occupation sequence and overview of the settlement over the past two millennia.

et

The African ports of the Gulf of Aden at the end of the Middle Ages

Le programme est disponible ici

Martina Ambu dans le projet « Sustainable Lalibela »

Du 23 au 31 mai 2022, Martina Ambu participe en tant que formatrice au projet « Sustainable Lalibela ». Ce projet est mis en œuvre par les équipes du CNRS et du Centre Français des Études Éthiopiennes (CFEE) depuis mars 2021, en faveur de la préservation du patrimoine de la ville de Lalibela en Éthiopie, avec le soutien financier de l’Agence Française de Développement (AFD) et de la Fondation ALIPH (https://sustainablelalibela.com/ ). L’équipe formée par Marie-Laure Derat (CNRS), Claire Bosc-Tiessé (INHA), Sigrid Mirabeau (INHA), Nafisa Valieva (Collège de France), Martina Ambu (ERC HornEast) et beaucoup d’autres chercheuses et chercheurs, propose une formation portant sur le patrimoine des églises de Lalibela (conservation, restauration et numérisation des manuscrits, peintures, icônes, objets liturgiques). Le public ciblé est composé par les prêtres des églises de la ville de Lalibela. Cette formation se veut un échange de connaissances et un apprentissage réciproque, voués à la conservation et à la protection du patrimoine de Lalibela.

13/04 Séminaire “Faire l’histoire du monde islamique” – Intervention de Simon dorso

La 2ème séance du séminaire consacrée aux marqueurs matériel de la culture islamique portera sur les marqueurs archéologique.

Comment identifier l’Islam au sein d’un contexte archéologique ? Quels marqueurs matériels attestent de la présence de musulmans sur un site ? Existe-t-il une culture matérielle islamique ? Ces questions, qui rejoignent les réflexions plus larges sur la matérialité ou l’intangibilité présumée de certains phénomènes en archéologie (croyance, identité individuelle et collective…) seront abordées à travers des exemples concrets issus de fouilles archéologique menées aux quatre coins du monde islamique médiéval et au-delà.
A travers ces cas d’étude, qui mettent en évidence un ensemble
de pratiques partagées dans les domaines cultuels, alimentaires, ou funéraires, reflets d’« obligations sociales et individuelles codifiées », mais aussi d’« aspects psychiques et d’habitudes sociologiques » (D. et J. Sourdel, 1968), on s’interrogera sur les notions de normes, de centre et de périphérie en évoquant la diversité des régions et des cultures
qui composent le monde islamique ou qui entretiennent avec lui des contacts.

La séance se tiendra en salle George Duby, à la MMSH d’Aix-en-Provence, de 14h à 16h.

8/04 – EXPOSITION ET Journée d’ateliers doctoraux – La Description de l’Égypte (1802-1830) : autour de la série Inscriptions, Monnoies et Médailles

Photo : Inscriptions, monnoies et médailles. Inscriptions koufiques gravées sur le meqyâs de l’île de Roudah © The New York Public Library, Digital collections

Vendredi 8 avril 2022, 9h-16h, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, salle de convivialité, bâtiment C, Aix-en-Provence. Organisée par Anna Lagaron, chercheuse post-doctorante, projet ERC HornEast, Iremam. 

Ces ateliers s’adressent à un public d’étudiants de masters et de doctorants d’AMU (historiens, historiens de l’art, arabisants) et se dérouleront en salle d’exposition. Le format des ateliers se composera d’une partie présentation (30 min) suivie de discussions et de commentaires de planches (30 min). Inscription nécessaire à : anna.lagaron-khalifa@univ-amu.fr

Intervenants 

Sobhi Bouderbala, Simon Dorso, Frédéric Imbert, Anna Lagaron, Julien Loiseau et Nicolas Michel

La Description de l’Égypte (1802-1830) est un ouvrage monumental dont la seule évocation rappelle la campagne d’Égypte menée par Bonaparte de 1798 à 1801 à laquelle participèrent plus d’une centaine de scientifiques. La restitution de leurs visions de l’Égypte dans un ouvrage au format pharaonique a contribué à engendrer un réel engouement pour la culture et l’histoire égyptiennes. Dans la préface de l’ouvrage, Joseph Fourier, membre de la commission de publication, rappelle que la Description de l’Égypte doit plutôt « être considérée comme un ouvrage destiné à l’étude, que comme un ouvrage de luxe ». Néanmoins, la première édition de l’ouvrage comprend 9 volumes in-folio de textes et onze tomes de planches reliées en 13 volumes dont 10 répartis en 3 sections (Antiquité, État Moderne et Histoire Naturelle). En outre, les planches sont gravées sur un format allant du Grand-Atlas (541 x 704 mm) au format Grand-Monde (812 x 1137 mm), faisant que les volumes sont difficilement manipulables et relativement fragiles. Ce format hors-norme et couteux en a donc fait un ouvrage réservé aux institutions. Aujourd’hui, considérées comme pièces de musée, les premières éditions de l’ouvrage demeurent peu accessibles aux lecteurs curieux d’approcher les planches originales.

Dans le cadre de ces ateliers doctoraux, nous proposons ainsi un accès privilégié à une vingtaine de planches originales issues d’une collection privée. Elles proviennent des archives de la commission de publication de l’ouvrage : ce sont des invendus qui se présentent dans leur état d’origine, sans massicotage, ni reliure. Cet aspect leur donne un format propice à l’étude et à l’exposition. Les ateliers proposés se dérouleront lors de la journée du 8 avril au cours de laquelle, des enseignants-chercheurs d’Aix-Marseille Université et des chercheurs de l’Iremam aborderont différentes thématiques présentes au sein de la série Inscriptions, Monnoies et Médailles extraite de la section de la Description de l’Égypte intitulée État Moderne : à savoir essentiellement l’épigraphie, l’architecture et l’histoire. Afin de montrer un aspect de cette section, d’autres planches viendront compléter une exposition qui aura lieu tout au long du mois d’avril en salle de convivialité (MMSH, bât. C).

Programme

9h – Accueil

9h15 – Anna Lagaron : introduction journée et présentation de la collection

10h – Sobhi Bouderbala, Le nilomètre de Rawḍa : histoire et architecture d’un monument administratif

11h – Pause-café

11 h15 – Julien Loiseau, Le passé médiéval du Caire saisi à travers la Description de l’Égypte

12 h15 – Pause méridienne

13h30 – Accueil

14h – Frédéric Imbert, Brève histoire de l’ornementation des écritures coufiques en Islam médiéval

14h45 – Nicolas Michel, L’exactitude visuelle avant la photographie : l’exemple des planches de la Description de l’Égypte

15h45 – Simon Dorso, Anna Lagaron, Derniers commentaires sur planches monnaies/sceaux et conclusion

Descriptifs des interventions

Sobhi Bouderbala (ERC HornEast, IREMAM)

Le nilomètre de Rawḍa : histoire et architecture d’un monument administratif

Construit à la fin du Ier/début VIIIe siècle sur l’île de la Rawḍā à Fusṭāṭ, le nilomètre (al-miqyās) occupait une place centrale dans l’administration islamique d’Égypte. Servant à mesurer les variations de hauteur de l’eau dans le Nil, notamment en période de crue, ce monument était soigneusement géré et restauré par le pouvoir égyptien. Récits historiques, inscriptions monumentales et documents administratifs permettent de retracer son histoire, le personnel affecté à sa gestion et les différentes phases de restauration qu’il a connues tout au long de la période médiévale.

Frédéric Imbert (PU-AMU/ IREMAM)

Brève histoire de l’ornementation des écritures coufiques en Islam médiéval

Les inscriptions arabes qui sont apposées dans quelques célèbres mosquées et monuments du Caire n’ont pas manqué de susciter l’intérêt des savants de l’expédition d’Égypte. Ceux-ci en reproduisirent d’ailleurs quelques-unes dans les volumes de la Description de l’Égypte. Les planches exposant partiellement les motifs épigraphiques du Nilomètre de Rawḍa, de la mosquée d’Ibn Ṭulūn (IXe s.), ainsi que de la madrasa du Sulṭān Ḥasan (XIVe s.) sont l’occasion de se repencher sur les processus d’évolution qu’a suivis l’écriture arabe depuis ses premiers développements jusqu’à l’épanouissement esthétique et ornemental des styles coufiques ṭūlūnides, fatimides et mamelouks.  

Julien Loiseau (PU-AMU/ERC HornEast, IREMAM)

Le passé médiéval du Caire saisi à travers la Description de l’Égypte

La Description de l’Égypte, fondée sur les enquêtes et relevés architecturaux effectués à l’extrême fin du XVIIIe siècle, offre la première saisie moderne de la ville du Caire, sous la forme d’une carte, d’une abondante moisson de toponymes et de plans des édifices les plus significatifs. Cette saisie offre de précieuses informations sur le passé médiéval de la capitale égyptienne, à condition toutefois de tenir compte de la profonde transformation de l’espace urbain intervenu à partir du XVe siècle. On s’interrogera ainsi sur l’apport de la Description de l’Égypte à la connaissance du Caire médiéval et sur les conditions méthodologiques d’une telle enquête.

Nicolas Michel (PU-AMU/ IREMAM)

L’exactitude visuelle avant la photographie : l’exemple des planches de la Description de l’Égypte

Les planches gravées de la Description de l’Égypte nous frappent souvent par leur grande qualité à la fois technique et esthétique. Plusieurs paysages urbains, ruraux et monumentaux, pris ici en exemple, montrent la variété des approches et des techniques utilisées par les dessinateurs et les graveurs dans la reproduction du visible. Quelques décennies avant l’invention de la photographie, elles témoignent de l’évolution rapide du regard en quête d’exhaustivité et d’exactitude, et à travers celui-ci, de la transformation de la curiosité érudite en une démarche scientifique.

Samedi 2 Avril: Communication de martina Ambu et Perrine Pilette à la 20e journée d’etudes coptes (Liège)

Dans le cadre de la 20e journée d’Etudes Coptes organisée samedi 2 avril 2022 à l’université de Liège, Martina Ambu et Perrine Pilette présenterons une communication intitulée “Nouvelle étude des waqfs trilingues d’Egypte (copte-arabe-ge’ez) issus de manuscrits éthiopiens (XIVe-XVe s.)“.

Le programme complet de la manifestation est à retrouver ci-dessous:

5/04 – Lecture and Book Presentation by Dr. Deresse Ayenachew : “Selomonawyan: A History of the Political Administration of Ethiopia (1270-1529) – ADDIS ABABA

Everyone is cordially invited to a book presentation lecture by Dr Deresse Ayenachew on 

Tuesday 5th April at 3:00 PM at Ras Makonnen Hall, Sidist Kilo, Addis Ababa University. 

Dr. Deresse Ayenachew is a historian who has taught at Debre Berhan University where he led the creation of the Centre for Medieval Studies.He obtained his PhD from Paris 1 University and is affiliated to the French Center for Ethiopian Studies (CFEE).  

He will be presenting his book “Selomonawyan: A History of the Political Administration of Ethiopia (1270-1529) which is published in Amharic and recounts how the Medieval Ethiopian kingdom remained a powerful  state for more than 700 years.

Please be prepared to show your ID on entering the Sidist Kilo AAU Campus.

SOFIES Lecture and film series 

INTERNATIONAL WORKSHOP – MEDIEVAL ARCHAEOLOGY IN ETHIOPIA (Mercredi 9 Mars)

Mercredi 9 mars, de 9h à 17h30 se tiendra un atelier international dédié à l’archéologie médiévale en Ethiopie. Cet atelier, ouvert à tous et organisé par Simon Dorso, Amélie Chekroun et Julien Loiseau prendra place en salle Georges Duby, à la MMSH d’Aix-en-Provence.


Morning Programm 

9:00 – Welcoming coffee
9:15-9:30: Pr. Julien Loiseau, Dr. Simon Dorso 

Introduction to the workshop 

9:30 – 10:00:
Pr. Timothy Insoll (Al-Qasimi Chair in African and Islamic Archaeology, Centre for Islamic Archaeology, Institute of Arab and Islamic Studies, University of Exeter)
Archaeological Perspectives on Contacts between Cairo and Eastern Ethiopia
in the 12th to 15th Centuries 

10:20 : Coffee Break 

10:30-11:00
Hannah Parsons-Morgan (al-Qasimi Doctoral Researcher, Centre for Islamic Archaeology, University of Exeter, ERC Becoming Muslim)
Chinese Ceramic Consumption in the Horn of Africa: Materialities and Modification at Mediaeval Harlaa, Eastern Ethiopia 

11:20-11:50
Dr. Nicholas Tait (Centre for Islamic Archaeology, Institute for Arab and Islamic Studies, University of Exeter)
The Development of Local Ceramics from Harlaa, Eastern Ethiopia, in a Regional Perspective 

12:10-12:30 : Discussion 12:30- 13:30 : Lunch 

Afternoon Programm 

13:30-14:00
Dr. Hiluf Behre (Mekelle University, Collège de France)
The palace at Gud Bahri: its Functions from Residence, Metal Workshop to a Place of Worship 

14:20-14:50 :
Dr. Simon Dorso (ERC HornEast, IREMAM, Aix-Marseille University)
The Muslim Cemeteries of South-Eastern Tigray (Ethiopia): Islamic Burials and Funerary Practices at the Hearth of the Christian Kingdom 

15:10 : Coffee Break 

15:30-16:00 :
Dr. Anna Lagaron (ERC HornEast, IREMAM, Aix-Marseille University) & Pr. Julien Loiseau (ERC HornEast, Aix-Marseille University, IREMAM)
The Muslim Funerary Stelae from Bilet and Arra’s Cemeteries (South-Eastern Tigray, Ethiopia): Epigraphy, Materiality and Significance for the History of Early Islam in Ethiopia 

16:20-16:50 :
Dr Helina S. Woldekiros (Washington University in St. Louis)
Foodways on Medieval Trade Networks: Provisioning the Afar Salt Caravan route, Northern Ethiopia (1000 CE-1600 CE) 

17:10-17:30 : Open discussion and perspectives
Evening : All participants are cordially invited for dinner in Aix-en-Provence 

Le programme complet de l’atelier est à retrouver ici ou à télécharger ci-dessous:

Séminaire 2 Février: Les esclavages en Méditerranée, de l’Antiquité au XXe siècle (2021-2022)

Julien Loiseau et Shahista Refaat participeront à la 5e séance du séminaire interlaboratoire de la MMSH, en salle PAF ce mercredi 02 février 2022, de 14h00 à 17h00.

La séance sera consacrée à leurs deux présentations:
Julien Loiseau (Aix-Marseille Université, IREMAM – Projet ERC COG HornEast), « Le commerce des esclaves dans les relations entre la Corne de l’Afrique (Nubie, Éthiopie) et les pays d’Islam au Moyen Âge : perspectives de recherche. »


Shahista Refaat (Aix-Marseille Université, ED 355, IREMAM – Projet ERC COG HornEast), « Les eunuques au Proche-Orient à l’époque mamelouke (1250-1517) : des esclaves d’un genre particulier. »

Le programme complet du séminaire est à retrouver ici.

Arts de l’Islam: Diversité des cultures et des échanges dans le monde islamique – Entretien avec Julien Loiseau

Dans le cadre du cycle d’expositions Arts de l’Islam: un passé pour un présent, coproduit par le Louvre et la Réunion des Musées Nationaux dans 18 villes de France du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022, Julien Loiseau intervient sur le thème de la diversité des cultures et des échanges dans le monde islamique médiéval.

L’entretien filmé, dans lequel figure une stèle découverte par l’équipe d’HornEast sur le site de Mayda Zeylegat (Tigray, Ethiopie), est à retrouver ici:

https://www.youtube.com/watch?v=NAHsic5Owic&t=12s

Conferência Internacional “Sociedades Africanas: Religiosidades, Identidades e Conexões Globais” (22-25 Nov. 2021)

Le colloque international intitulé « Sociedades Africanas: Religiosidades, Identidades e Conexões Globais » (« Sociétés africaines : religiosités, identités et connexions globales ») est organisé par l’université fédérale du Rio Grande do Sul (Porto Alegre, Brésil), et se tiendra du 22 au 25 novembre 2021 ( https://conferenciainternacionalsociedadesafricanas.wordpress.com/programacao/).

Le colloque se déroulera en présentiel et à distance, et sera également retransmis sur Youtube. Il a pour objectif de présenter les études en cours sur les connexions intra-africaines et extra-africaines, présentes et passées, dans le domaine du fait religieux, aussi bien d’un point de vue historique, que sociologique, anthropologique et culturel.

Damien Labadie y présentera une communication sur la littérature nubienne médiévale et ses rapports avec la littérature copte : “A língua e literatura núbia medieval: breve introdução e pesquisas recentes” (« Langue et littérature nubiennes : brève introduction et recherches récentes »).

Olivia Adankpo-Labadie présentera une conférence conclusive sur le monachisme éthiopien à l’époque médiévale.

La programmation du colloque est disponibe à partir du lien suivant: https://conferenciainternacionalsociedadesafricanas.wordpress.com/programacao/