Séminaire Horneast « D’Alexandrie à l’Abyssinie »

Dans le cadre du projet ERC Horneast est lancé un séminaire intitulé « D’Alexandrie à l’Abyssinie : textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne au Moyen Âge » coordonné par Damien Labadie et Martina Ambu. 
 
Ce séminaire sera consacré à l’étude de la circulation des textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne (Nubie et Éthiopie) durant le Moyen Âge (viie-xve s.). En prenant pour objets d’étude les productions littéraires, iconographiques et matérielles qui circulèrent et se diffusèrent entre les chrétiens d’Égypte, de Nubie et d’Éthiopie à l’époque médiévale.
 
Ce séminaire mensuel, hébergé par l’IREMAM à Aix-en-Provence, débutera en janvier 2020 et s’achèvera en juin 2021. L’ensemble des communications données dans le cadre de ce séminaire seront publiées dans un volume collectif.
 
Vous trouverez ci-dessous le calendrier provisoire des interventions. Nous préciserons au fur et à mesure, les titres des communications :
 
21 janvier : Martina Ambu
11 février : Damien Labadie
31 mars : Jan Dochhorn
28 avril : Olivia Adankpo-Labadie
19 mai : Alice Croq et Andreas Ellwardt
30 juin : Artur Obłuski
 

Ce séminaire de recherche présente un triple objectif. Premièrement, il s’agira de documenter la diversité et la richesse des transferts culturels et interactions intellectuelles entre l’Égypte et la Corne de l’Afrique, en soulignant la vitalité des échanges, notamment littéraires, des chrétientés nubienne et éthiopienne avec le monde copte durant tout le Moyen Âge. Deuxièmement, le séminaire tâchera de renouveler en profondeur la question des liens unissant le christianisme égyptien à celui de la Corne de l’Afrique ; alors que les études entrevoient traditionnellement les relations entre l’Égypte et la Corne de l’Afrique comme celui d’un simple rapport de subordination institutionnelle, le séminaire s’emploiera à étudier l’originalité et la singularité des créations littéraires et iconographiques des chrétiens nubiens et éthiopiens, qui recomposent et remanient des modèles égyptiens en vue d’élaborer des œuvres inédites. Enfin, troisièmement, il s’agira de comprendre comment, au prisme des supports littéraires et artistiques, les chrétientés égyptienne, nubienne et éthiopienne se forgent une identité nouvelle dans le contexte de l’avènement de l’islam. Devenant une religion minoritaire qui s’arabise progressivement, à travers quelles expressions littéraires et iconographiques le christianisme copte interagit-il dorénavant avec le christianisme de la Corne de l’Afrique, et de quelles manières ce dernier évolue-t-il et se distingue-t-il dans ce nouveau contexte politique, religieux et linguistique dans lequel vivent les chrétiens d’Égypte ? Ce séminaire s’efforcera ainsi de répondre à ces interrogations et explorer l’ensemble des problématiques précédemment exposées.