Quelques éléments d’astronomie iranienne dans un manuscrit éthiopien

Le manuscrit Vatican arabe 1792 fut découvert par l’orientaliste  E. Cerulli lors d’un séjour à Harar, en Ethiopie, en 1936  (au sujet de ce manuscrit, voir le billet suivant : https://horneast.hypotheses.org/973). Ce manuscrit, composé essentiellement d’opuscules astronomiques, de calendriers et de tables de comput, contient également quelques textes historiques relatifs à l’islam éthiopien, notamment le Ḏikr al-tawārīḫ, une chronique relatant les guerres des sultanats de la région du Šawā entre les onzième et treizième siècles. Parmi les textes astronomiques du manuscrit figure, au feuillet 46r, un texte insolite. Il s’agit d’une liste bilingue arabe-persan des sept planètes (soleil, Vénus, Mercure, lune, Saturne, Mars et Jupiter). Cette liste est accompagnée de quelques commentaires mais aussi des variantes arabes maghrébines pour les noms de trois planètes. Hormis quelques inexactitudes, l’auteur de la liste retranscrit fidèlement les formes persanes et les fait correspondre correctement aux formes arabes. Ainsi, si l’Ethiopie, au cours du Moyen Âge, a entretenu de constantes relations avec le Proche-Orient arabe, ce court texte témoigne aussi de l’existence de connexions entre la Corne de l’Afrique et le monde iranien.